Le monde de la santé ouvre ses portes à la réalité virtuelle

Si vous pensiez que la réalité virtuelle est une invention récente : détrompez-vous !
En 1962, Morton Heilig dévoile pour la première fois au public son invention : le Sensorama, un simulateur multisensoriel permettant de dupliquer la réalité comme aucun autre système n’avait réussi à le faire à l’époque.
Depuis, les progrès de la technologie ont permis le développement de la VR (virtual reality, en anglais) et notamment du système Oculus.  La démocratisation des casques VR a fait de la réalité virtuelle la nouvelle coqueluche des gamers, mais pas seulement : elle est également de plus en plus adoptée dans les secteurs divers et la santé n’est pas une exception !

Hôpital couloir santé porte
Crédits : Pxhere

La VR contre les troubles psychologiques

Les psychologues et psychiatres sont de plus en plus nombreux à s’équiper de casques et de programmes VR, en particulier pour le traitement des phobies, la réalité virtuelle offrant une grande variété de situations. Plusieurs études ont montré que les Hommes sont particulièrement sensibles au virtuel : plongés au cœur de contextes immersifs, les patients affrontent leurs peurs tout en restant assurés de l’irréalité de la situation.

Si des recherches approfondies doivent encore être effectuées sur de plus grands échantillons pour confirmer l’effectivité de cette thérapie par exposition, les premiers essais sont prometteurs !

La VR pour la formation

chirurgies hôpital VR application
Crédits : @Brother UK / Flickr

Jeunes internes comme chirurgiens expérimentés y trouvent aussi leur intérêt : la réalité virtuelle révolutionne leur monde. Alors que les avis sur cette technique d’apprentissage et de formation restent encore partagés, beaucoup commencent tout de même à l’utiliser.

La médecine est un sujet particulièrement complexe à comprendre, encore plus à apprendre. Ces dernières années, plusieurs applications destinées aux jeunes étudiants ont vu le jour. Du « Google Maps du corps humain » à la compréhension psychologique des patients tout juste diagnostiqués, la réalité virtuelle couvre déjà pléthore de domaines. Si la mise en pratique de la théorie reste la meilleure des formations, la VR permet sans aucun doute une compréhension et une visualisation des cas bien plus pointues qu’une feuille de papier. Appréhender le fonctionnement du métabolisme semble certainement plus simple lorsqu’on l’a en 3D, devant les yeux.

En ce qui concerne les chirurgiens, un petit rappel des gestes à effectuer avant une opération est toujours rassurant : des modélisations du corps humain en trois dimensions ont été reproduites avec une précision incroyable ; de quoi conforter les spécialistes et réduire le stress lié à leur travail.

La VR comme outil de détente et de bien-être

VR détente bien-être
séance relaxation avec Bliss

Le stress et l’anxiété sont des troubles fréquents et récurrents parmi la population. En France, 117 millions de boîtes de benzodiazépines (anxiolytiques, hypnotiques, etc.) ont été vendues en 2015 et les chiffres restent malheureusement relativement stables sur plusieurs années.

La réalité virtuelle fait alors ses premiers pas dans le monde du bien-être et de la relaxation. C’est notamment le cas de Bliss ; l’application est d’ailleurs pionnière en la matière. Moment de détente unique et incomparable, le programme offre une pause de douceur et permet à ses utilisateurs de s’échapper de leur quotidien : il fait du bien.

Des recherches cliniques sont actuellement en cours pour évaluer l’éventail de possibilités qu’offre un tel outil…

Sources (1) (2) (3)

3 réponses sur “Le monde de la santé ouvre ses portes à la réalité virtuelle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *